jeudi 3 février 2011

TEXTES DU CD "PÈRE NOËL NE NOUS LAISSE PAS TOMBER"



PÈRE NOËL, NE NOUS LAISSE PAS TOMBER

Le Père Noël en a marre
Des fumées et des brouillards
Qui l’empêchent tout là-haut de respirer
De rentrer sale et tout noir
Tousser à n’en plus pouvoir
Tant qu’un soir il parle de laisser tomber

Mais les enfants d’Amérique
D’Asie, d’Europe et d’Afrique
Inquiets se sont mis à chanter.

Père Noël, ne nous laisse pas tomber
Père Noël, on va s’en occuper
On en parlera à nos parents
À Monsieur L’Maire, au Député, au Président
Mais s’il te plaît Père Noël
On va t’aider, Père Noël
Oh Père Noël, ne nous laisse pas tomber

Le Père Noël est meurtri
Voyant forêts et prairies
De la terre en grand désert qui s’en soucie ?
La forêt d’Amazonie
Sous la fumée des brûlés
Disparaît, alors il partira aussi.
Mais…

Le Père Noël a d’la peine
Voyant ses amies baleines
Blotties et tremblantes au fond des océans
Mais sur terre c’est pareil
On meurt aussi au soleil
Il s’en ira si s’en vont les éléphants
Mais…


LES COULEURS CHANTENT

Refrain :
Les couleurs chantent
Chantent chantent
Au milieu des champs
Pour tous les enfants

Couleurs coquelicots et clochettes
Couleurs marguerites à effeuiller
Couleurs Mille fleurs de ma palette
Fleurs que la rosée fait scintiller

Couleurs au pinceau des hirondelles
Couleurs de septembre qui frissonne
Couleurs de l’oiseau qui prend modèle
Sur les arcs-en-ciel de l’automne

Couleurs d’un beau coucher de soleil
Couleurs des ailes des papillons
Couleurs de l’hiver qui s’ensommeille
Quand la neige blanchit les sillons


LE FANTÔME

Dans la vieille gare en ruines
Derrière le petit bois
Au pied de la colline
On l’entend quelquefois

Une nuit près des murs
De sa maison tabou
On l’entendit je jure
Qui hurlait comme un loup

On a poussé l’battant
De la grosse porte en bois
Une fois qu’on était dedans
Ma foi c’est lui qui était plus là

On a grimpé d’un saut
Au premier et c’est là
Que nous qui étions en haut
On l’aperçut en bas

Et dans un bruit d’enfer
La porte s ‘est refermée
En riant de nos airs
Il nous a expliqué

Si j’ai pas toute ma tête
J’en ai pas moins d’idées
Et si mes bras s’entêtent
À se cacher pour moi c’est l’pied

OUH OUH le fantôme du du du
OUH OUH le fantôme de la la
OUH OUH le fantôme du du
Du chef de gare
Sans tête et sans mains
Qui autrefois vit trop tard
Arriver le dernier train
J’ai peur j’veux pas rester là
T’as peur t’as qu’à t’en aller
Nous on continue
On n’a pas tout vu
On n’est pas des poules mouillées



QUAND JE SERAI GRAND
J’aime les auto-scooters
Foncer sur mon vélo
J’aime aussi me faire peur
En sautant de très haut

J’adore les gâteaux
Et tous les chocolats
La tarte à l’abricot
Et celle à l’ananas

Quand je sais mes leçons
J’aime bien dessiner
De nouvelles maisons
Que j’ai imaginées

Tout mon temps je le passe
À faire rire les copains
Grimacer dans la glace
De la salle de bain

Bémols et bécarres
Farandole au pipo
J’étudie la guitare
Le cor et le piano

Un petit magnéto
J’interroge les gens
Je prends quelques photos
Reportage en urgent

Ainsi c’est évident
Cent cinquante au compteur
Moi quand je serai grand je serai…
Cascadeur…

Ainsi c’est évident
Tarte aux pommes ou fraisier
Moi quand je serai grand je serai…
Pâtissier…

Ainsi c’est évident
Gratte-ciel et maisonnettes
Moi quand je serai grand je serai…
Architecte…

Ainsi c’est évident
Pirouettes et mimiques
Moi quand je serai grand je serai…
Clown au cirque…

Ainsi c’est évident
Violons et clavecins
Moi quand je serai grand je serai…
Musicien…

Ainsi c’est évident
Scoop et photos d’artistes
Moi quand je serai grand je serai…
Journaliste…


MA LAMPE DE POCHE

Refrain :
Moi j’ai une lampe de poche
Pour si j’ai peur la nuit
Moi j’ai une lampe de poche
Si je m’ennuie

J’peux faire du cinéma
Bien caché sous mes draps
J’peux même faire des p’tits ronds
Tout là-haut sur le plafond

J’peux faire des p’tits dessins
Dessus mon traversin
Et même une gentille luciole
Sur le mur qui batifole

J’peux faire lever l’soleil
Quand je n’ai pas sommeil
Et faire se coucher la lune
Derrière l’édredon la dune

Ballets d’étoiles filantes
J’fais des soucoupes volantes
Voyages intersidéraux
Sur le ciel de mes rideaux


LULU MA TORTUE

Ma petite tortue
Qui s’appelle Lulu
Se prom’nait dans la rue
Toute nue
Elle portait sur son dos
Un joli petit pot
Un joli petit pot
Plein d’eau

Alalalalali
Alalalalalo
Un joli petit pot
Plein d’eau

Oh la la ma tortue
Lulu ma tortue d’eau
Toute nue dans la rue
Sans manteau
Elle n’avait sur son dos
Pour ne pas manquer d’eau
Que son joli p’tit pot
Plein d’eau

Alala…
Son joli petit pot
Plein d’eau

Mais Lulu avait froid
Avait froid dans le dos
Et ce pot c’était un gros fardeau
Elle s’en revint chez moi
Ramenant sur son dos
Son joli p’tit pot
Plein d’eau
Alala…
Son joli petit pot
Plein d’eau

Là Lulu ma tortue
Ma gentille tortue d’eau
Dans son bassin s’endormit bientôt
En rêvant d’une tortue
Qui portait sur son dos
Un joli petit pot
Plein d’eau

Alala…
Un joli petit pot
Plein d’eau

Aucun commentaire: